Réunion Annuelle du Réseau Régional formel des Structures d'appui aux PME et Business Forum sur l'Entrepreneuriat

Dakar accueille depuis hier la 3e réunion annuelle du Réseau régional formel des structures d’appui aux Petites et moyennes entreprises (Pme) dans l’espace Uemoa. L’occasion pour Mabousso Thiam, Directeur général de l’Agence pour le développement et l’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), et ses collaborateurs d’explorer de nouvelles pistes pour la promotion de l’entrepreneuriat.

Apporter des réponses adéquates aux questions relatives à la promotion de l’entrepreneuriat et des Pme : c’est l’objet du «Business forum» initié par le Réseau régional formel des structures d’appui aux Petites et moyennes entreprises. «Les Pme jouent un rôle prépondérant dans le développement du tissu économique et contribuent à la création d’emplois, au développement local et social, mais aussi à la cohésion sociale. Elles ont besoin d’être accompagnées, même si les moyens varient d’un pays à un autre», a plaidé Houansodji Kpêyéton, président de l’Association du réseau. Cette 3e rencontre annuelle avec Making finance work for Africa (Mfw4a) a réuni plusieurs pays de l’espace Uemoa. Selon le directeur de l’Adepme, ce «Business forum» représente un cadre de dialogue et d’ouverture pour les pays membres, afin de créer de meilleures perspectives pour la promotion des Pme. «Cette réunion annuelle est très importante pour nous. Elle constitue un moment de partage de nos expériences, mais aussi d’exploration de nouvelles pistes pour promouvoir l’entrepreneuriat et les Pme dans nos pays», a souligné Mabousso Thiam. Avant de poursuivre : «C’est aussi un moment de plaidoyer auprès des institutions régionales et multilatérales pour mobiliser davantage de ressources afin d’appuyer nos Etats à atteindre les objectifs de croissance et de développement.»

En outre, le «Business forum» s’est voulu un moment de communication pour ces spécialistes de l’entrepreneuriat, afin de découvrir de nouveaux instruments financiers et non financiers pouvant impacter positivement sur l’efficacité de leurs organisations ou renforcer l’appui qu’ils apportent aux Start-up, aux Pme en croissance ou en difficultés. En effet, à en croire le conseiller au développement financier du Mfw4a, Hugues Kamewé, il est impératif d’accompagner les Pme qui, selon lui, «contribuent pour 45% à l’emploi et 30% au Pib (Produit intérieur brut) de l’Afrique».

source L'OBS